Foire aux questions



IMMOBILIER ANCIEN

    1. LE MANDAT EXCLUSIF
    Un mandat exclusif stipule que seule l’agence peut vendre le bien. Si le propriétaire connaît un acheteur potentiel, il doit le diriger vers l’agence qui se chargera de vérifier la capacité financière de ce dernier et s’occupera de toutes les démarches administratives concernant la vente.

    2. LE MANDAT SIMPLE
    Un mandat simple stipule que plusieurs agences différentes ainsi que vous même peuvent proposer le bien à la vente.
    Le principal inconvénient est que les acquéreurs risquent de ne pas s’y retrouver si ils voient le bien proposé plusieurs fois dans différentes agences à des prix différents (toutes les agences n’appliquent pas le même barème de tarification de leurs honoraires).

    3. LE MANDAT SEMI-EXCLUSIF
    Le mandat semi-exclusif offre une possibilité supplémentaire, le propriétaire peut vendre son bien par ses propres moyens et également confier la vente de ce dernier à une seule agence. Ainsi vous touchez la clientèle particulière qui recherche sans agence et la clientèle particulière qui a confié sa recherche de bien à un professionnel.

    Nous saurons vous conseiller dans le choix du mandat de vente au regard de votre projet.

    Réaliser le diagnostic DPE sauf si votre bien est un terrain ou qu’il n’a pas de système de chauffage.
    Nous vous conseillons vivement de réaliser tous les diagnostics obligatoires la première fois pour éviter de payer plusieurs déplacements avec le cabinet de diagnostics.
    L'Agence Storm Immobilier a des solutions adaptées pour la réalisation de vos diagnostics.

    Les délais dépendent de plusieurs éléments : la nature du bien, sa qualité, son emplacement et surtout son prix de mise en vente.

    Pour estimer la valeur de votre logement il faut prendre en compte diverses choses telles que sa superficie, son état, son emplacement...Cependant il est souvent plus judicieux de faire appel à un spécialiste pour qu'il fasse une estimation exacte de votre bien.

    Parce que la mise en vente d’un bien et son délai de réalisation dépendent fortement de son prix , profitez d’une expertise de valeur de qualité.

    L'Agence Storm Immobilier vous offre une estimation personnalisée de votre bien sans engagement sous 48h




IMMOBILIER NEUF RESIDENCE PRINCIPALE

    L’achat en VEFA ou vente en état futur d’achèvement correspond au contrat qui vous lie au promoteur lorsque vous achetez un appartement neuf sur plan. Ce contrat vous garantit l’achèvement du programme immobilier pour lequel vous vous êtes engagé à acheter un logement neuf, et ce même en cas de défaillance du promoteur. La garantie financière d’achèvement (GFA) protège l’acquéreur d’un bien en état futur d’achèvement. Le financement de l’achèvement de l’immeuble garantit à l’acquéreur que son logement sera terminé.
    Ce contrat de VEFA vous garantit également que le logement pour lequel vous avez signé sera bien celui qui vous sera livré. Cela vous garantit notamment que les points suivant seront respectés sans mauvaises surprises :

    - Les surfaces de l’habitation
    - La qualité de la construction vendue
    - Le nombre de pièces principales
    - Les dégagements et les dépendances
    - Les éléments d’équipements
    - Les éléments collectifs

    Vous choisissez le bon emplacement

    En choisissant d’acheter un logement neuf vous bénéficiez d’une offre importante de logements. Les nouvelles constructions sont étudiées pour répondre à vos différentes attentes et vous proposer dans un même immeuble différents types d’appartements.

    Vous vous installez sans travaux

    En achetant dans le neuf, oubliez le bleu de chantier, le stress, la fatigue. Vous emménagez dans un appartement où vous avez déjà fait réaliser les aménagements que vous souhaitiez. L’appartement vous est livré prêt à habiter.

    Vous avez le choix des matériaux et des équipements de votre futur logement

    Dans la limite du permis de construire vous pouvez faire évoluer votre logement en fonction de votre style, de votre budget, de vos envies.

    Vous bénéficiez des dernières réglementations et normes de construction

    Les promoteurs sont contraints de faire évoluer les constructions pour répondre aux exigences gouvernementales, notamment celles répondantes au Grenelle de l’environnement et la construction RT 2012.

    Vous réalisez des économies d’énergie

    Grâce aux dernières technologies d’isolation, de ventilation et une orientation de votre logement pensée pour emmagasiner la chaleur naturelle, votre nouveau logement vous fera faire des économies sur vos factures énergétiques.

    Vous bénéficiez de charges réduites

    En effet, selon les normes, les logements neufs sont de plus en plus performants en matière d’isolation, de finitions, d’équipements, d’installations (panneaux solaires etc …) ce qui réduit sensiblement la facture énergétique. Par ailleurs pour ce qui relève du fonctionnement de la copropriété, celui-ci est moins onéreux que dans l’ancien. L’utilisation de matériaux dernière génération, finitions, équipements, panneaux solaires etc…

    Vous réduisez les frais de notaire

    En achetant dans l’immobilier neuf vous bénéficiez de frais de notaires réduits, généralement de l’ordre de 2 à 3%, contre 7 à 8% dans l’ancien.

    Vous échelonnez le financement de votre bien

    En achetant un bien immobilier dans le neuf il est possible de le financer au fur et à mesure de l’avancement des travaux.

    Vous bénéficiez d’avantages financiers et d’aides à l’accession

    Votre acquisition d’un logement neuf vous permet d’être exonéré de la taxe foncière pendant 2 ans. Dans le cas d’un projet d’investissement locatif, vous bénéficiez encore en 2018 de la loi PINEL en réduisant vos impôts pendant plusieurs années. De plus et dans certains cas vous pouvez acquérir votre logement neuf en profitant d’un taux de TVA réduit, ce qui allège la facture. Enfin, si vous réalisez cette acquisition pour en faire votre résidence première principale, dans la plupart des cas vous bénéficiez de l’aide du « prêt à taux zéro » PTZ.

    Le prêt à taux zéro (PTZ) est un prêt aidé par l’État qui vous permet d'acheter votre logement si vous n'avez pas été propriétaire de votre résidence principale au cours des 2 dernières années, sous conditions de ressources. Le montant du PTZ dépend de la zone où vous achetez votre logement. Le prêt ne peut financer qu'une partie de l'achat, vous devez le compléter par un ou plusieurs prêts et éventuellement un apport personnel. Le PTZ est disponible uniquement dans le neuf en zone A.

    Avoir le droit au PTZ

    Vous devez certifier ne pas avoir été propriétaire de votre résidence principale au cours des 2 années précédant la demande de prêt.
    Toutefois, cette condition n'est pas exigée si vous ou l'un des occupants du logement se trouve dans l'une des situations suivantes :
    - L'un des occupants est en situation de handicap.
    - Il doit avoir une carte mobilité inclusion portant la mention "invalidité" ou d'une carte d'invalidité ou percevoir une pension d'invalidité, l'allocation aux adultes handicapés (AAH) ou l'allocation d'éducation de l'enfant handicapé (AEEH)
    - L'un des occupants est victime d'une catastrophe (naturelle ou technologique par exemple) qui a rendu le logement définitivement inhabitable. La demande doit être alors réalisée dans les 2 ans suivant la publication de l'arrêté constatant le sinistre.

    Le plafond de ressources que je ne dois pas dépasser pour avoir le droit au PTZ

    Vos ressources ne doivent pas dépasser un plafond, en fonction de vos charges de famille et de la zone où vous voulez acheter. (Voir le tableau ci-dessous)

    Ressources maximales selon le nombre d'occupants et la zone d'implantation du logement

    Nombre de personnes destinées à occuper le logement
    Zone A bis et A
    Zone B1
    Zone B2
    Zone C
    1
    37 000 €
    30 000 €
    27 000 €
    24 000 €
    2
    51 800 €
    42 000 €
    37 800 €
    33 600 €
    3
    62 900 €
    51 000 €
    45 900 €
    40 800 €
    4
    74 000 €
    60 000 €
    54 000 €
    48 000 €
    5
    85 100 €
    69 000 €
    62 100 €
    55 200 €
    6
    96 200 €
    78 000 €
    70 200 €
    62 400 €
    7
    107 300 €
    87 000 €
    78 300 €
    69 600 €
    A partir de 8
    118 400 €
    96 000 €
    86 400 €
    76 800 €

    Trouvez votre zone : https://www.service-public.fr/simulateur/calcul/zonage-abc


    Quel montant des ressources est pris en compte pour ce plafond ?

    Le montant des ressources prend en compte le revenu fiscal de référence.
    L'année de référence à prendre en compte est l'avant-dernière année précédant la demande de prêt (année N-2). Par exemple, pour une offre de PTZ en 2018, les revenus pris en compte seront ceux de l'année 2016 indiqués sur votre avis d'imposition 2017. (Sous réserve de modification pour l’année 2019)

    Les ressources prises en compte correspondent au plus élevé des 2 montants suivants :
    - La somme des revenus fiscaux de l'ensemble des occupants du logement pour l'année N-2
    - Ou le coût total de l'opération divisé par 9.

    Attention /!\ : les revenus provenant de l'étranger doivent être intégrés dans les ressources à prendre en compte pour déterminer vos droits au PTZ. Vous devrez fournir dans votre dossier un avis d'imposition de l'État où vous percevez des ressources ou un document équivalent établi par l'administration fiscale.
    Si vous souhaitez une simulation de vos droits au PTZ, contactez l’agence storm immobilier.

    Les opérations éligibles au PTZ

    Le PTZ peut financer la construction ou l'achat de tout logement neuf situé en zone A.
    Le logement doit devenir votre résidence principale au plus tard 1 an après la fin des travaux ou son acquisition. Toutefois, cette condition peut être assouplie dans certains cas.
    Un logement acquis avec un PTZ accordé à partir du 1er janvier 2016 ne peut pas être mis en location pendant les 6 années suivant le versement du prêt, sauf cas particuliers :
    - Le logement deviendra votre résidence principale au moment de votre retraite qui interviendra dans moins de 6 ans ;
    - Vous avez une mobilité professionnelle où la distance séparant le nouveau lieu de l'activité et le logement financé est d'au moins 50 km ou entraîne en temps de trajet aller au moins égal à 1h30 ;
    - Vous divorcez ou vous rompez votre Pacs ;
    - Vous êtes en situation d'invalidité ou d'incapacité reconnue par la délivrance d'une carte d'invalidité ;
    - Vous êtes au chômage depuis plus d'1 an (situation attestée par l'inscription à Pôle Emploi).

    Si vous êtes dans l'une de ces 5 situations, la location doit respecter toutes les conditions suivantes :
    - Elle ne peut pas excéder 6 ans ;
    - Le logement ne peut être loué ni comme location saisonnière, ni comme logement meublé ;
    - Le loyer est plafonné et ne peut pas être supérieur aux plafonds applicables à la location d'un logement locatif social ;
    - Les ressources du locataire ne doivent pas dépasser ces mêmes plafonds.

    Si vous mettez votre bien en location dans les conditions décrites ci-dessus, vous devez en informer l'établissement de crédit qui vous a accordé le prêt. Si vous percevez des APL, vous devez également en informer l'organisme payeur.

    Le PTZ peut financer l'achat de logement ancien si : Le logement doit être situé dans une commune située en zone B2 ou C.
    Il peut s'agir de l'une des opérations suivantes :
    - Achat d'un logement ancien avec travaux importants
    - Transformation d'un local, neuf ou ancien, en logement
    - Logement ancien dont les travaux représentent 25 % du coût total de l'opération. Ces travaux doivent correspondre à la création de surfaces habitables supplémentaires ou à la modernisation, l'assainissement ou l'aménagement de surfaces habitables ou à des travaux d'économies d'énergie. Vous devrez alors fournir à l'établissement prêteur une attestation sur l'honneur, ainsi que les devis de ces travaux.
    Les travaux ne doivent pas avoir été commencés avant l'émission du PTZ.
    Lorsque le PTZ finance l'achat d'un logement ancien dont les travaux représentent 25 % du coût total de l'opération, vous devez attester d'une part minimale de travaux (25 %du coût total de l’opération) en fournissant à l'établissement prêteur :
    - Une attestation de l'acquéreur justifiant d'un programme de travaux
    - Une attestation du vendeur justifiant d'un programme de travaux
    - Et, si nécessaire, les devis permettant de justifier du montant prévisionnel des travaux à réaliser.

    Temps de remboursement du PTZ

    La durée de remboursement du PTZ dépend de vos revenus, de la composition du ménage et de la zone géographique dans laquelle vous achetez votre futur logement. Plus vos revenus sont élevés, plus la durée du prêt est courte.

    Elle s'étend de 20 à 25 ans selon les cas, et comprend 2 périodes :
    - La période de différé, pendant laquelle vous ne remboursez pas le PTZ (cette période est, selon vos revenus, de 5, 10 ou 15 ans).
    - La période de remboursement du prêt, qui suit le différé, varie entre 10 et 15 ans.

    La garantie de parfait achèvement

    Obligatoire, cette garantie couvre tous les éventuels désordres ou défauts de conformité portant sur le gros œuvre (une cloison, une porte ou une fenêtre manquante ou mal placée, une mauvaise orientation du bâtiment). Ceux-ci sont constatés et notés sur le procès-verbal au moment de la livraison de l’immeuble, ou signalés par lettre recommandée avec accusé de réception au promoteur au plus tard avant un an.

    Garantie financière

    Définition garantie financière d’achèvement : elle garantit que votre logement neuf sera entièrement réalisé et livré, peu importe les éventuels désagréments rencontrés par le promoteur immobilier lors des travaux de construction.

    Garantie biennale

    Dite aussi garantie de bon fonctionnement, couvre l’ensemble des équipements dissociables. C’est-à-dire les équipements que l’on peut enlever sans endommager la construction. Nous pouvons ainsi citer en exemple les fenêtres, les portes, les cloisons, le carrelage, les appareils sanitaires, la robinetterie ou encore les chaudières et VMC. Cette garantie de bon fonctionnement vous permet donc, si vous constatez une défaillance, de renouveler ses équipements dans le cas où cela n’est pas dû à un défaut d’entretien ou à une utilisation non-conforme. La garantie biennale ou de bon fonctionnement est valable lors des deux premières années, après la remise de vos clés.

    Garantie décennale

    Obligatoirement souscrite par le constructeur immobilier neuf dans le contrat VEFA. Cette garantie est valable jusqu’à 10 ans après la réception de vos clés. Elle vous protège contre les vices et malfaçons compromettant l’ouvrage et sa solidité, rendant l’habitation inadaptée à son usage initial. Cela concerne les éléments indissociables du bien immobilier neuf, c’est-à-dire les éléments non séparables de la construction. Par exemple, nous pouvons citer les fondations, la charpente, la façade ou encore les canalisations.

    Assurance dommages-ouvrage

    Elle rembourse les éventuels frais liés à la garantie décennale.

    Lorsque vous achetez un logement neuf vous avez la possibilité de personnaliser votre logement avant la livraison(couleur du carrelage etc…)

    Généralement dans le neuf le bien peut être livré 6 mois à 24 mois après la signature du contrat de réservation, cela dépend de l’avancement des travaux. Sachant que tous les lots sont souvent déjà vendus à 6 mois de la livraison.

    Concernant les obligations fiscales, dans les semaines qui précèdent la livraison du logement, vous devez recevoir, du Centre des Impôts fonciers auquel votre bien est rattaché, un imprimé H1 ou H2, afin de mettre à jour les informations cadastrales.
    La déclaration modèle H1 a pour objet de recenser les constructions nouvelles et d’établir leur valeur locative cadastrale. Elle concerne exclusivement les immeubles bâtis à usage d’habitation ou professionnel aménagés pour être utilisés en totalité par un seul occupant ou une famille. La déclaration H2 concerne exclusivement les locaux d’habitation ou à usage professionnel et leurs dépendances situés dans un immeuble collectif.
    Les informations, demandées par l’administration fiscale, en remplissant ce formulaire, permettront de calculer le montant des taxes foncières, ainsi que celui de la taxe d’habitation du locataire.
    Cette déclaration est impérative pour les constructions neuves puisqu’elle ouvre droit à une exonération totale ou partielle des taxes foncières, pendant les deux premières années.

    Au fur et à mesure de l'avancement des travaux, le promoteur va vous lancer des appels de fonds. Vous devrez les transmettre à la banque qui débloquera, à partir de ce justificatif, le montant correspondant.

    Exemple de déblocage progressif pour la construction en VEFA :
    - Signature du contrat 5%
    - Permis de construire 5%
    - Ouverture du chantier 5%
    - Achèvement des fondations 10%
    - Achèvement des murs 15%
    - Mise hors d'eau 20%
    - Mise hors d'air 15%
    - Equipement intérieur 20%
    - Réception - Livraison 5%

    Trois choix s'offrent à vous :
    - Avec le différé partiel, l'emprunteur paye les intérêts intercalaires + la cotisation d'assurance jusqu'a la livraison.
    - Avec le différé total, l’emprunteur ne paiera ni capital ni intérêt durant la période de différé. Seule la cotisation d’assurance sera prélevée.
    - Aucun différé, l'emprunteur paye directement son échéance plus sa cotisation d'assurance dès le notaire sans attendre la livraison.




LOI PINEL - DEFISCALISATION

    1. LE RDV PATRIMONIAL

    Vous préparez tous vos documents personnels nécessaires à l’analyse de votre situation financière et fiscale. Vous définissez avec votre conseiller immobilier vos objectifs (réduire vos impôts, vous constituer un patrimoine, autres projets personnels), et vos capacités financières (effort d’épargne maximum, capacité d’emprunt, apports ou non).Le conseiller immobilier vous présente la loi Pinel, ses avantages fiscaux, et les conditions à respecter). Vous précisez vos préférences, s’il a lieu, du logement dans lequel vous souhaitez investir : ville, quartier, type, rentabilité, …

    2. NOTRE PROPOSITION

    Le conseiller immobilier vous présente la simulation (gratuite et confidentielle) financière et fiscale cohérente de votre situation ainsi qu’une sélection de logements Pinel en accord avec votre simulation et vos préférences.
    Vous validez définitivement le projet et vous signez votre contrat de réservation, et toutes les annexes du contrat de réservation.

    3. LA NÉGOCIATION

    Vous rassemblez toutes les pièces nécessaires au montage de votre dossier de financement.
    Votre conseiller immobilier, votre courtier ou vous-même déposez votre dossier chez une ou plusieurs banques. Vous choisissez alors la proposition qui vous convient, validez les taux et les conditions de votre offre de prêt.
    La banque vous accorde votre prêt et vous envoie vos offres de prêt. Vous renvoyez vos offres signées à votre banque 11 jours après l’édition de ces dernières.

    4. VOTRE SIGNATURE DE L’ACTE

    Vous recevez votre projet d’acte authentique par courrier recommandé.
    Le notaire effectue l’appel de fonds auprès de votre banque.
    Vous actez votre logement chez le notaire du programme immobilier.
    Dans le cas ou ne pouvez pas vous présenter au rendez-vous du notaire (date, éloignement), vous signez une procuration chez votre notaire, puis le notaire du programme immobilier acte votre logement.

    5. LA CONSTRUCTION

    A chaque étape de l’avancement du chantier, le promoteur effectue un appel de fonds auprès de votre banque.
    Avec votre accord, pour chaque appel de fonds, la banque débloque le montant correspondant à l’avancement du chantier.
    Vous recevez les informations sur l’avancée du chantier par votre promoteur.

    RT 2012 est la dernière réglementation thermique en vigueur depuis le début de l’année 2013. Le respect de cette norme, aujourd’hui obligatoire dans le neuf, vous assure une consommation d’énergie divisée par deux ou trois en comparaison à un logement ancien.

    C'est L'Agence Storm Immobilier qui, chaque année, vous convoque à l'agence pour organiser un rendez-vous avec les pièces demandées préalablement pour préparer une assistance pour vos déclarations.

    Il s’agit d’un pré-contrat de vente, qui concerne que les biens immobiliers en cours de construction. La signature de ce contrat engage le promoteur vis-à-vis de l’acheteur. En effet, le promoteur immobilier respecte le fait de vous réserver le logement choisi et de ne le vendre à personne d’autre. De votre côté, vous vous engagez à acheter le bien immobilier. Lorsque vous signez cet avant-contrat, vous disposez d’un délai de rétractation de 10 jours. Sachez qu’un dépôt de garantie vous sera toujours demandé lors de cette étape. Celle-ci peut constituer jusqu’à 5% du prix de vente.



FINANCEMENT ou RACHAT DE PRÊT

    Avec l’Agence Storm Immobilier et ses partenaires bancaires il est possible d’acheter avec peu ou pas d’apport sous certaines conditions de nos partenaires.

    Il faut renvoyer l’offre de prêt signer 11 jours après réception de celle-ci. A compter de son édition l'offre de prêt est valable 30 jours.

    Si vous passez par un professionnel de l’immobilier, le prix proposé comprend généralement les honoraires de négociation.

    En plus de ce prix, vous aurez à régler les frais de mutation (généralement appelés frais de notaires), la quote part de la taxe foncière au prorata temporis et éventuellement des frais de mutation de syndic dans le cadre de l’acquisition d’un lot de copropriété.

    N’hésitez pas à nous contacter pour plus de renseignements !

    Pour vous accorder un prêt, les banques examinent votre situation de A à Z : apport personnel, ressources, capacité d’endettement, état passé et actuel de vos comptes, situation professionnelle, familiale, autres prêts en cours…

    Selon vos critères, les banques établissent votre scoring, aidant à déterminer votre profil d’emprunteur. Nous vous recommandons d’avoir des comptes sans découvert, une épargne régulière, une situation professionnelle stable.

    Le refinancement ou parfois appelé le rachat de crédit consiste à anticiper le remboursement de son crédit immobilier pour ensuite réemprunter à un taux plus bas et donc réaliser une économie.
    Pour refinancer un prêt, les pénalités de remboursement anticipé sont un passage obligatoire, ils peuvent représenter jusqu’à 3 % du capital restant à rembourser ou plafonnées à 6 mois d'intérêts. Alors, pour être certain qu’un refinancement soit bénéfique il est important de vérifier que vous pouvez obtenir un taux très inférieur à votre prêt actuel.

    Pour ce faire, rien de plus simple il vous suffit de réaliser une simulation a l'agence ou avec l'un de nos conseillers, rapide, gratuite et sans engagement elle vous en apprendra plus sur votre situation.

    Les honoraires versés au professionnel, qui intervient lors d’une transaction immobilière, sont couramment appelés « frais d’agence ». Comme c’est le vendeur qui mandate un professionnel pour vendre sa maison ou son appartement, il peut sembler logique que ce soit lui qui paye les honoraires. Le prix affiché « honoraires inclus » est donc le prix de vente du bien, à partir duquel seront calculés les frais d’acquisition ou « frais de notaire ». Néanmoins, durant le processus de vente, le professionnel est au service du vendeur comme de l’acheteur. En effet, ce dernier bénéficie des conseils et du temps du professionnel (visites, préparation des documents, etc.). Les frais peuvent donc, dans certains cas, être partagés. Notons que le professionnel est libre de fixer le montant de ses honoraires : le barème des frais d’agence immobilière peut être consulté ici




NOTAIRE




PROTECTION DES DONNEES (RGPD)

    Les données que nous collectons ou détenons à votre égard peuvent provenir de diverses sources. Certaines ont été collectées directement auprès de vous, d’autres peuvent avoir été collectées dans le respect de la réglementation applicable, dans le passé. Nous pouvons également collecter des informations vous concernant lorsque vous échangez avec nous, par exemple lorsque vous visitez nos sites Internet ou que vous utilisez nos applications mobiles, lorsque vous nous appelez ou vous rendez dans l’une de nos agences.

    Certaines peuvent même provenir de sources accessibles au public ou auprès de sociétés externes.
    Les données que vous nous fournissez peuvent par exemple concerner :
    Des informations relatives à votre identité´ telles votre nom, genre, date et lieu de naissance, les informations présentes sur vos justificatifs d’identité´ ; Vos coordonnées telles que votre adresse postale, adresse de messagerie électronique, numéros de téléphone ; Des informations que vous nous fournissez en remplissant des formulaires ou en communiquant avec nous, que ce soit par téléphone, en présentiel, par courrier électronique ou par tout autre moyen de communication en ligne ou en répondant à des questionnaires ou des enquêtes de satisfaction ;

    Nous n'utiliserons vos données à caractère personnel que si vous y avez consenti ou que cette utilisation repose sur l’un des fondements juridiques prévus par la loi :

    La protection de nos intérêts légitimes ;
    L’exécution d’un contrat conclu ou d’un engagement au titre duquel vous êtes et/ou nous sommes engagés ;
    Le respect d’une obligation légale ou réglementaire ;
    La préservation de l’intérêt public, comme la prévention ou la détection d’une fraude ou d’un délit financier ;

    Pour avoir plus d'informations sur la protection et l'utilisation de vos données personnelles au sein de L'Agence Storm Immobilier veuillez consulter notre charte.




DEVENIR APPORTEUR STORM

    C'est très simple si parmi vos contacts, une personne souhaite effectuer son premier achat immobilier, faire un investissement locatif, réduire ses impôts, vous nous donnez leurs coordonnées. Il est aussi possible de financer son projet, ou renégocier mensualités de prêt immobilier. Vous l'avez compris notre domaine, c'est l'immobilier neuf et ancien. Vous pouvez aussi bénéficier d'une formation d'une demi-journée pour vous que l'on vous donne les clés de l'apporteur d'affaires. Vous restez indépendant, sans aucun investissement !

    Presque tout le monde peut devenir apporteur d'affaires : salarié d'une entreprise, à condition de ne pas faire de concurrence à son employeur actuel, commercial, demandeur d'emploi, dirigeant d'entreprise, étudiant, sénior ou toutes activité, les professions judiciaires ou juridiques comme celles d'avocat, notaire, juge, expert-comptable, fonctionnaire sauf si autorisation de sa hiérarchie.